Avantages et inconvénients

L'agriculture biologique connaît un fort essor depuis les années 60. Les scandales sanitaires, liés à l'utilisation de pesticides notamment, se multiplient et amènent à reconsidérer un mode de culture plus respectueux de l'environnement, de la biodiversité et de la santé humaine. Quels sont ses avantages et ses limites par rapport au mode de culture traditionnel ?

 

Définition

 

Avant d'en exposer les avantages et les inconvénients, il est nécessaire de commencer par définir ce qu'est l'agriculture biologique. Pour pouvoir revendiquer un produit "bio", il faut respecter un cahier des charges très strict. Celui-ci est défini en Europe par un règlement européen datant de 2007. Des contrôles peuvent être effectués pour vérifier que les exploitations concernées répondent bien à ces exigences. De manière générale, l'utilisation d'OGM, de pesticides et d'engrais chimiques est interdite et l'utilisation d'intrants est limitée en favorisant la valorisation du compost. Les pesticides et engrais d'origine naturelle sont cependant autorisés. La rotation des cultures et le bien-être animal sont également mis en avant.

 

Les avantages

 

L'agriculture biologique a de nombreux avantages et de bénéfices non seulement pour l'environnement mais aussi pour la biodiversité et la santé humaine :

- Une action bénéfique sur l'environnement : les pesticides et les engrais chimiques ont pour but de détruire toutes les formes de vie (animale et végétale) considérées comme "indésirables". Leur utilisation entraîne alors la contamination ou la mort de petits animaux comme les vers de terre ou les insectes mais aussi de la flore locale. La biodiversité locale est alors déséquilibrée, ce qui peut mener à une stérilisation des terres et/ou une repousse plus vigoureuse des mauvaises herbes. Les nappes phréatiques sont aussi préservées par ce mode de culture.

- Une action bénéfique pour la santé humaine : il a été démontré que certains pesticides comme le DDT peuvent accroître le risque de cancer et d'autres maladies. En effet une petite dose de pesticide est absorbée par les aliments et ensuite ingérée par l'homme. Les agriculteurs, qui sont particulièrement exposés aux pesticides, vivent également en meilleure santé avec ce mode de culture. Les produits chimiques utilisés en agriculture conventionnelle favorisent également un terrain allergique.

 

Les inconvénients

 

Plus que des inconvénients, l'agriculture biologique présente aujourd'hui quelques limite par rapport à son homologue traditionnel :

- Le rendement : en raison de la non-utilisation d'engrais et de pesticides chimiques, le rendement est plus faible qu'en culture conventionnelle. Cela entraîne une augmentation de la surface à cultiver pour obtenir la même quantité d'aliments mais surtout une augmentation du prix de vente. Bien que ce dernier ai largement diminué depuis les années 60, il est encore parfois peu accessible au grand public.

- Le coût : pour obtenir la certification AB, les démarches peuvent être longues et coûteuses. De nombreux petits agriculteurs ne peuvent pas assumer ces coûts même si en pratique ils n'utilisent plus de produits chimiques pour leurs cultures. La modification des installations peut aussi représenter un investissement important.

- Le plus grand risque de maladies : sans produits de synthèse, les cultures sont plus sensibles aux maladies. Les produits d'origine naturelle ont encore du mal à être efficaces dans ces cas-là.

 

L'agriculture biologique présente encore certaines limites qui freinent son développement mais son impact fort sur l'environnement et la santé humaine doit inciter à favoriser son développement.

 

 

Envoi du formulaire...

Le serveur a rencontré une erreur.

Formulaire reçu.

agribio-aquitaine.fr

Tous droits réservés agribio-aquitaine.fr - 2017

Contact